A la vigne #Juin 2020

La floraison est terminée ! Elle s’est bien déroulée, sous un temps ensoleillé. La « coulure » (fleurs non-fécondées) a été globalement peu importante et les grappes sont bien remplies.


Les fleurs fécondées ont donné des baies de raisins de la taille d’un grain de plomb, puis d’un petit pois ! Actuellement leur taille est d’environ 1 cm. Une fois les baies assez grosses, la grappe devient compacte : on dit qu’elle se « ferme » et tombe légèrement avec la gravité. Ce stade est atteint dans le nord de l’appellation. Il n’y a plus qu’à attendre la véraison, c’est-à-dire le changement de couleur de la grappe, signifiant le début du processus de maturité.

La situation sanitaire continue d’être satisfaisante : après les pluies, le temps est sec et chaud. Pour autant il faut rester vigilant : les maladies qui touchent la vigne étant essentiellement des champignons, un changement de climat peut rapidement faire basculer l’état sanitaire. Un léger épisode de grêle a touché le pourtour de l’agglomération lyonnaise le 18 Juin, avec quelques impacts sur le sud des Coteaux du Lyonnais, sans conséquence à priori.

Certains viticulteurs choisissent à cette période d’effeuiller, c’est-à-dire d’enlever les feuilles situées autour des grappes du côté du soleil levant. Cette pratique vise à exposer tôt les grappes au soleil pour qu’elles évitent de brûler l’été (ce mécanisme est similaire au bronzage !). Elle permet également d’aérer la zone des grappes et donc d’éviter l’humidité, favorable aux maladies.

Côté coopérative, les sélections parcellaires commencent afin de sélectionner les meilleures parcelles en fonction de leur terroir, leur âge, leur exposition et leur situation sanitaire. Un programme passionnant en perspective !

Inès BERTRAND – Technicienne viti-vinicole

TwitterFacebookLinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *