Notre point vignoble du mois de mars

Au cours de cet hiver, les températures ont été plutôt contrastées, très douces en janvier mais avec des journées très froides notamment fin février. La température est alors descendue jusqu’à -12°C. Plus récemment, le mois de mars aura été marqué par un défilé de perturbations pluvieuses…

C’est la fin des travaux d’hiver dans les vignes. Plus de 10 000 000 de pieds ont été taillés cette année sur notre coopérative, de fin novembre à mi-mars. La taille est une opération minutieuse et fastidieuse qui permet de façonner le cep, mais surtout de préparer la future récolte. Le travail a été plus compliqué en raison du gel du printemps, qui est venu perturber la croissance des coursons de l’année dernière. Le choix des bois fructifères à garder est plus compliqué.

Dans le nord du vignoble, on pratique la taille en gobelet. Sur le pied central, on a formé 4 bras (cornes), sur lesquels on va tailler des coursons à deux yeux, ce qui donnera un cep aéré.

Plus au sud, les vignes sont taillées en guyot, avec une baguette à 6 yeux qui évolueront en rameaux porteurs des futures grappes, et un courson à deux yeux qui sera utilisé pour la taille de l’année suivante.

Cette année, le débourrement devrait avoir lieu mi-avril, avec 10 à 15 jours de retard par rapport à l’année dernière.

Anne-Claude Delâtre

TwitterFacebookLinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *