Nos 1001 métiers chez Agamy. Episode 6 avec Mathieu Subrin, artiste vigneron pour la cave Agamy et président d’Agamy Vignobles

Envie de découvrir nos métiers ? Ce mois-ci, on part à la rencontre de Mathieu Subrin, artiste vigneron pour la cave Agamy et président d’Agamy Vignobles

Une coopérative, c’est comme une grande famille. Il faut savoir évoluer et accepter les changements, pour mieux s’adapter aux autres. Chez Agamy, Mathieu Subrin est responsable de la commission amont ; il définit les orientations viticoles de la coopérative et fait évoluer son cahier des charges, dans le but d’adapter la production à la demande commerciale. Mathieu Subrin fait partie de nos jeunes vignerons, moteur et toujours porteur de nouveaux projets.

Mathieu Subrin, quel est votre parcours ?

« Fils et petits-fils de viticulteur, j’ai grandi dans les vignes et découvert toutes les facettes du métier de vigneron aux côtés de mon père et de mon grand-père. J’ai voulu parfaire mes connaissances en effectuant le BTS viticulture-oenologie au lycée viticole de Mâcon Davayé. A la sortie de mes études, je suis devenu responsable de la chaîne d’embouteillage de la Cave de Bully, avant de reprendre, en 2003, le domaine familial à la suite du décès de mon père. Aujourd’hui, l’exploitation s’est agrandie et je travaille 14 hectares de vignes, toujours avec ce même amour pour la terre qui m’a été transmis depuis mon plus jeune âge. »

Quelles sont vos années marquantes chez Agamy ?

2004 – « Nos liens ont toujours été étroits avec la cave. C’est une histoire de famille, comme on dit ! En 2004, j’ai intégré le conseil d’administration en tant qu’administrateur stagiaire. L’occasion de bien comprendre le fonctionnement d’une coopérative. Quelques années plus tard et de plus en plus impliqué dans la vie de la cave, j’ai pu prendre part aux décisions en devenant administrateur.
J’ai également animé pendant quelques années la commission jeunes de la coopérative ; un groupe qui réunit l’ensemble des jeunes coopérateurs, afin de répondre à leurs attentes en créant des animations dédiées. C’est d’ailleurs de ce groupe de jeunes viticulteurs de Bully qu’est né « Vis ma vigne ! ». Ces rencontres saisonnières permettent de faire vivre aux amateurs le métier de vigneron. Depuis bientôt 10 ans, c’est un vif succès et nous n’en sommes pas peu fiers ! »

2017 – « Après plusieurs années passées au conseil d’administration, j’ai intégré le bureau de la coopérative Agamy en 2017, en devenant responsable de la commission amont. C’est avec beaucoup d’envie et toujours cette même volonté de préserver et développer notre cave que j’ai accepté de prendre ces nouvelles fonctions.
En tant que représentant de la coopérative, je défends avec conviction les orientations prises par Agamy auprès de mes collègues viticulteurs. Dans une coopérative comme dans une famille, on le sait, les opinions sont parfois divergentes ! En tant que viticulteur, je me dois d’être à l’écoute des vignerons, et main dans la main, nous avançons tous ensemble pour le bien du collectif. »

2018 – « 2018 est l’année où je suis devenu président (eh oui) ! J’ai en effet pris la gouvernance d’Agamy Vignobles, qui a pour objectif de défendre notre territoire, d’aider l’installation de jeunes viticulteurs et de promouvoir notre métier.
La création de la SCIC est née d’une réflexion à un moment où on a voulu sécuriser notre vignoble Agamy et préserver la richesse de nos terroirs. C’est au cours d’une formation que j’ai effectuée dans le cadre de mes nouvelles missions, que l’idée m’est venue. J’ai eu l’occasion d’échanger avec un collègue qui avait créé ce modèle de structure au sein de sa coopérative. Cela m’a tout de suite séduit car ça correspondait parfaitement à nos valeurs et à notre image. Aujourd’hui, c’est avec une grande fierté que j’endosse le rôle de président d’Agamy Vignobles, et je compte mettre toutes les chances de notre côté pour développer ce beau projet, afin qu’il soit une grande réussite pour nous tous ! »

TwitterFacebookLinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *