Nos 1001 métiers chez Agamy – épisode 10 – Cathy Comby, chef de chaîne

Envie de découvrir nos métiers ?
Ce mois-ci, partons à la rencontre de Cathy Comby, chef de chaîne chez Agamy

Chez tout producteur de vin, une fois que les cuvées sont prêtes pour la mise en bouteille, le rôle de Cathy commence. Ses missions chez Agamy ? Chef de chaine, elle est responsable du bon fonctionnement de la chaine d’embouteillage : de la stérilisation du matériel jusqu’à l’encartonnage, en passant par la vérification de la pose des étiquettes, c’est grâce à Cathy que des bouteilles au design « parfait » peuvent arriver chez nos clients. Cathy est passionnée par son métier, qu’elle conjugue avec son amour pour la photographie. Découvrons son parcours et ses missions !


Cathy, quel est votre parcours ?
« Issue du milieu de la vigne (mes parents étaient tous les deux viticulteurs), j’ai été à bonne école ! Pour marcher dans les traces de ma famille, j’ai effectué un BTS viticulture-œnologie au lycée viticole de Beaune. J’ai connu la Cave de Bully très tôt puisque c’est ici que j’ai réalisé mon stage d’œnologie, au poste d’encuvage. »

1995
« Après un an à travailler chez des viticulteurs, je rejoins le monde du négoce où je resterai 8 ans au poste de caviste. J’avais accès à des outils performants, ce qui était un plus pour le travail au quotidien. Néanmoins, le produit « brut » me manquait : chez un négociant, on ne reçoit pas du raisin, mais du vin. On ne peut pas voir le produit du début à la fin. Alors, je fais le choix de retourner en cave coopérative. »

2003
« Cette année-là, je suis recrutée pour un poste en encuvage à la cave de Bully. J’arrive au moment où les travaux du bâtiment se terminent : nous remplissons les cuves au fur et à mesure que les électriciens les branchent !
La même année, je commence à travailler également sur la chaîne d’embouteillage : après la filtration des vins, nous les mettons en bouteille, que nous étiquetons. La chaîne de 2003 n’a rien à voir avec celle qu’on utilise aujourd’hui ! Tout n’est pas encore automatisé. L’encartonnage et la palettisation se font à la main : vous imaginez le temps passé ?
Malgré tout, je suis ravie de ces nouvelles missions. En cave coopérative, on a la maitrise totale de notre produit, et on exerce plusieurs métiers différents dans la journée ! Nos coopérateurs amènent leur vendange, et nous gérons la production du vin de A à Z jusqu’à la mise en bouteille et en cartons.

En 2011, la Cave de Bully fusionne avec la Cave de Quincié. Nous en profitons pour faire évoluer toute la chaîne de production, ainsi que l’étiqueteuse : jusqu’ alors, nos étiquettes étaient « à colle ». Nous pouvons à présent poser des étiquettes adhésives, ce qui nous permet un choix beaucoup plus large en termes de supports et de formats.
La même année, je deviens responsable de la réception des matières sèches (bouteilles, bouchons, étiquettes…). Cela implique une vérification constante de la conformité des commandes reçues : la moindre erreur sur l’étiquette, ou problème de référence de bouteille par exemple, et c’est toute la chaîne qui doit s’arrêter. »

2019
« Aujourd’hui, nos postes de travail sont encore en constante évolution : par exemple, à mon arrivée il y a 16 ans, tout était fait à la main, il y avait peu d’informatique ! J’ai participé à la construction du logiciel que nous utilisons à présent, ce qui m’a permis de pouvoir exprimer les nécessités de l’embouteillage pour un logiciel vraiment adapté au besoin. Nous avons maintenant un bon outil de travail qui nous fait gagner du temps et de l’efficacité.
Ce que je préfère dans mon poste ? La polyvalence de mes missions. Je suis sur le terrain, mais j’ai une part importante d’administratif. Cela me permet de vérifier que toutes mes matières sèches sont arrivées en temps et en heure et que rien ne peut perturber l’embouteillage et l’étiquetage de nos flacons.
A côté de mon métier, je suis passionnée de photographie. Inscrite dans deux clubs photos de la région, il m’arrive de sortir mon appareil photo pour immortaliser nos cuvées et nos vignobles. Un bon moyen de faire la lumière sur le travail de mon équipe, et sur nos beaux terroirs ! »

 

Photo par Cathy

TwitterFacebookLinkedIn

2 commentaires au sujet de "Nos 1001 métiers chez Agamy – épisode 10 – Cathy Comby, chef de chaîne"

  1. Super sourire pour un bien joli autoportrait :beau travail 😋

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *