Envie de découvrir nos métiers ? Ce mois-ci, on part à la rencontre de Marie de Puybaudet, référente des espaces de vente chez Agamy

Une fois nos vins mis en bouteille, nos équipes commerciales entrent en scène. C’est à cet instant qu’intervient Marie de Puybaudet.

Au-delà de l’accueil des clients et du conseil qui constituent la base de son métier, d’autres missions dessinent son quotidien : créer l’engouement auprès des visiteurs, gérer les relations avec les fournisseurs, la gestion des stocks, encadrer et former les équipes. Les maîtres mots de son métier ? Rencontres, partages et communication !

Marie de Puybaudet, quel est votre parcours ?

« J’ai un parcours professionnel atypique. Diplômée en AES (Administration Economique et Sociale), droit, histoire-géo et documentation en entreprise, mon premier métier est celui de libraire, avant de devenir directrice adjointe du service achats pour une grande librairie indépendante en région Rhône-Alpes. Mais ma passion a toujours été celle du vin. Alors en 2004, je décide de donner un nouveau tournant à ma carrière et je retourne sur les bancs de l’école pour suivre une formation à l’Université du Vin de Suze la Rousse. »

2012 – « Après Bordeaux et le Languedoc, je rejoins le 15 novembre 2012 la Cave des Coteaux du Lyonnais, en tant que conseillère de l’Espace de Vente Sain-Bel. Cette date restera gravée car c’est aussi celle de la sortie des Primeurs 2012 ! »

2013 – « En 2013, je lance des cours de dégustation à la boutique. Avec l’équipe, nous décidons de créer de nouveaux événements pour animer le magasin : Rosé Barbecue, ateliers de chocolats, marché de producteurs, marché de Noël… Et c’est aussi l’année où je deviens responsable de l’Espace de Vente Sain-Bel. »

2014 – « Depuis quatre ans maintenant, j’assure des ateliers dégustation, qu’il s’agisse de cours mensuels d’initiation à la dégustation, ou d’un cycle annuel qui propose de partir à la découverte de vignobles de France. Nous avons aussi un autre cycle annuel où l’on définit le programme avec les participants. »

2016 – « Janvier 2016 marque la fusion entre les caves de Bully-Quincié, Trelins et Sain-Bel, donnant naissance à la cave Agamy. Je deviens alors la référente de l’ensemble des espaces de vente.

La fusion demande des adaptations dans nos méthodes de travail et de changer nos habitudes. C’est pourquoi nous avons mis en place une gamme commune, dont les vins sont issus de nos 4 vignobles. Celle-ci fait découvrir à nos clients le fil conducteur d’Agamy qui est le gamay. Aujourd’hui, chaque magasin conserve ses spécificités locales, tout en valorisant l’ensemble des vins produits dans les différentes appellations.

Au quotidien, les espaces de vente sont en lien direct avec le consommateur final et j’ai à cœur que les personnes qui composent mon équipe soit professionnelles dans leur accueil, dans le conseil et dans la valorisation des vins. Notre métier évolue, nous ne pouvons plus être seulement un « caveau ». Nous nous devons de développer nos activités et nos compétences. J’ai d’ailleurs la chance d’avoir un bel outil entre les mains pour fidéliser nos « habitués » et recruter de nouveaux clients, plus jeunes, pour assurer le renouvellement de notre clientèle.

Mon métier a de multiples facettes, ce qui le rend passionnant et demande une grande implication ainsi qu’un esprit coopératif. »

Photo © Fabrice Ferrer

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblr

Rendez-vous au salon VinoVision Paris !

Notre cave Agamy s’installe à VinoVision Paris ! Venez nous rencontrer sur le salon du 12 au 14 février et déguster nos flacons Louis Tête, Signé Vignerons, Jasper et Chat Rouge.

==> Rendez-vous à Paris Expo Porte de Versailles au hall 4, allée B, stand 031.

Pour en savoir plus, cliquez ici : https://www.vinovisionparis.com/

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblr

Notre vin du mois de février

Ce mois-ci, optez pour un accord vin et chocolat ! Dégustez notre Beaujolais rouge Memoria 2015 Louis Tête avec un bon gâteau au chocolat fait maison.

==> Notre vin du mois est à dénicher dans nos 4 espaces de vente (Bully, Quincié, Sain-Bel et Trelins) et chez nos revendeurs.

Voici une recette gourmande de gâteau au chocolat que nous avons testée et que nous approuvons.

Ingrédients :

– 200 grammes de chocolat au lait pâtissier

– 130 grammes de farine

– 130 grammes de beurre

– 250 grammes de sucre

– 4 oeufs

– 1 cuillère à café de levure

Préparation : 15 minutes / Cuisson : 30 minutes

Etape 1 : préchauffez votre four à 180°C (th. 6). Coupez le chocolat en morceaux, et placez-les dans une casserole au bain-marie avec le beurre. Faites chauffer doucement jusqu’à ce que l’ensemble soit fondu. Mélangez, et éteignez le feu.

Etape 2 : cassez les oeufs et séparez le blanc des jaunes. Dans un grand saladier, fouettez le sucre avec les jaunes d’oeufs jusqu’à ce que le mélange mousse. Ajoutez doucement la farine et la levure, puis le mélange chocolat+beurre. Mélangez jusqu’à obtenir une préparation homogène.

Etape 3 : dans un autre récipient, fouettez les blancs en neige ferme. Incorporez 1/3 des blancs en neige à la préparation chocolatée, puis versez tout le reste des blancs et mélangez-les délicatement, en soulevant le mélange de bas en haut, afin de ne pas faire retomber les blancs en neige.

Etape 4 : lorsque la préparation est lisse et homogène, versez-la dans un moule antiadhésif ou en silicone, et enfournez pour 25 à 30 min.

Etape 5 : au bout de ce temps, vérifiez la cuisson en plantant la lame d’un couteau au centre du gâteau. Si elle ressort propre, le gâteau est cuit. Si non, prolongez la cuisson de 5 min.

==> Retrouvez la recette du gâteau au chocolat ici : https://www.cuisineactuelle.fr/recettes/gateau-au-chocolat-au-lait-126318

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblr

Envie de découvrir nos métiers ? Ce mois-ci, on part à la rencontre d’Anne-Claude Delâtre, coordinatrice de production chez Agamy

Le métier de coordinateur de production, ça vous parle ?

Dans une cave coopérative, au-delà des vignerons, des maîtres de chai, dont on connait de près ou de loin leur métier, il y a aussi d’autres postes, plus méconnus. Anne-Claude Delâtre, coordinatrice de production, fait justement partie de ces personnes dont nous ignorons parfois le métier. Et pourtant, elle a une place de choix chez Agamy. Ici, son rôle est très important, puisqu’elle établit le lien entre les vignerons et les attentes des différents marchés sur lesquels nous vendons nos vins.

Anne-Claude Delâtre, quel est votre parcours ?

« Je suis ingénieur agronome. Je saisis l’opportunité de travailler à la cave coopérative de Bully en 2004 après une première expérience dans le conseil agricole. J’ai traversé l’évolution de la vie d’Agamy car en 2004, les caves n’avaient pas encore fusionné. Voici les dates clés de mon parcours. »

2004 – « Mes premières vendanges en 2004 furent épiques ! Le botrytis et l’oïdium étaient très présents à la vigne et la sélection rigoureuse sur le quai de réception demandait beaucoup de rigueur à nos producteurs. Des rapports de confiance se sont établis progressivement, basés sur la communication, l’échange et une présence quasi permanente sur le terrain. Mon rôle, au départ dédié au conseil technique puis par la suite au développement de la politique qualité et de ses outils au sein de la coopérative, a toujours été de veiller à la cohérence entre la demande du marché et la production. »

2005 – « Une partie de nos vignerons s’engagent dans le label Terra Vitis. Au même moment, le cahier des charges de la coopérative est entièrement réécrit et il affiche clairement l’orientation vers une agriculture durable. Les premières vignes restructurées apparaissent. »

2009 – « La première cuvée en agriculture biologique est élaborée à la Cave de Bully. Avec l’arrivée du site de Quincié, les savoir-faire sont mis en commun, les outils déportés d’observation au vignoble permettent de mieux suivre et de contrôler les pratiques des vignerons. Nos processus de vinification et de conditionnement seront chaque année récompensés par l’obtention des certificats d’hygiène et sécurité (IFS et BRC). »

2018 – « Aujourd’hui, alors qu’Agamy est issu de 4 cultures différentes (vignobles du Beaujolais sud/nord, Lyonnais et Forez), mon rôle de coordination technique, du vignoble à la mise en bouteille, est d’autant plus important. L’échange avec nos producteurs est primordial. En parallèle, l’organisation interne doit sans arrêt évoluer pour rester compétitive et performante. Nos clients nous demandent de nous adapter et de répondre à toutes leurs envies. Ce métier, qui me conduit aussi à participer à la prise de décision au niveau de la direction, est très prenant et il demande une implication sans faille. Il ne peut s’exercer que par passion du produit et du travail des hommes qui participent à son élaboration. »

Photo © Armen Hambardzumian Photographie

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblr

Notre vin du mois de janvier

Démarrez l’année tout en légèreté, autour d’un guacamole maison accompagné de notre Viognier 2014 à découvrir dans nos 4 espaces de vente : Bully, Quincié, Sain-Bel et Trelins.

Voici une recette de guacamole bien relevée, que nous avons testée et que nous approuvons.

Ingrédients :

– 2 avocats bien mûrs

– 1 tomate pelée

– 1 oignon vert

– 1/2 poivron rouge

– 1 cuillère à café de cumin moulu

– 1 cuillère à café rase de piment doux moulu

– 1 pointe de couteau de purée de piment (ou un petit piment émincé)

– 4 branches de coriandre fraîche

– 1 cuillère à soupe de jus de citron

– Poivre

– Sel

Temps total : 10 minutes / Préparation : 10 minutes

Etape 1 : épluchez les avocats et écrasez la chair à la fourchette dans un bol (ou au mixer).

Etape 2 : arrosez de jus de citron pour éviter que l’avocat noircisse.

Etape 3 : émincez la tomate, le poivron rouge, l’oignon vert et la coriandre puis ajoutez-les à la purée d’avocat.

Etape 4 : assaisonnez de sel, de poivre, de cumin et de piment. Goûtez et rectifiez.

Etape 5 : réfrigérez au moins 15 minutes avant de déguster.

==> Recette à retrouver ici : http://www.marmiton.org/recettes/recette_guacamole-a-ma-facon-epices-et-coriandre_50203.aspx

 

FacebookTwitterGoogle+PinterestTumblr